31 octobre 2014

L’un d’entre vous cherche à me manipuler pour que je parle du festival Marionnettissimo qui se déroulera du 18 au 23 novembre et dont voici le lien qui donne le programme détaillé.
On me connait mal si on pense que je vais laisser quelqu’un d’autre tirer les ficelles de cette lettre d’information. Je ne sais pas quels sont les spectacles particulièrement intéressants, quelqu’une m’a parlé de Méphisto Méliés, qui est fait par des québécois, si vous avez des tuyaux … La chanson de Christophe qui va avec date de 1965, j’ai des souvenirs de cantine au lycée qui me reviennent … Il y a de la souffrance dans la voix de Christophe, il y en avait aussi à manger à la cantine.

Si vous avez des enfants qui vous gardent et qui ne savent pas quoi faire de vous parce que vous n’aimez rien de ce qu’ils aiment … laissez vous amener voir un film de Charlot, à l’Utopia du 5 au 23 novembre, tout le monde aime Charlot. Mais vous avez peut être déjà l’intégrale Charlot en DVD dans votre armoire à culture, juste à côté de l’intégrale Brassens ?

J’ai vu Ferdinand Doumerc et sa leçon de jazz sur le funk au centre culturel Desbals. Le funk c’est James Brown et compagnie, c’est chaud et même hot, je vous mettrais bien un morceau mais la place est prise par Christophe. Le spectacle est déjà ancien, s’il repasse quelque part, ne le ratez pas, on en sort requinqué. La salle était remplie de jeunes et pour la première fois, j’ai bénéficié d’une réduction pour retraité, ça ne m’a fait aucun effet, mais si en plus ils me font des réductions, ils n’ont pas fini de me voir.

J’ai vu le film Mommy de Xavier Dolan. C’est le sixième film d’un homme de 25 ans, c’est renversant quand on imagine le bazar que ce doit être que de tourner un film. Les avis des vrais critiques sont unanimement bons et mon avis à moi, c’est que c’est mérité. Et à voir aussi, Leviathan, le film dont je vous ai parlé la semaine dernière …

La semaine prochaine, concert organisé par Un pavé dans le jazz le mardi 4 novembre 20h au Lieu Commun 25 rue d’Armagnac. Jêrome Noetinger et Julien Desprez, c’est du jazz radical, je ne sais pas pourquoi je vous en parle, on n’est pas nombreux à aimer ça mais ceux qui aiment aiment beaucoup.

Copinage : Bernard Lara trio passe au Resto Jazz le 15 novembre, allez le voir, il se fait rare

Dans le cadre du festival Peuples et Musiques, on me signale trois rendez-vous pour le vendredi 31 octobre :

10:00 à l’Espace JOB

16:30 au Cinéma 2014

20:00 rencontre avec Amzat Boukari-Yabara autour du livre « Africa Unite ! »

Je vous fais passer pour finir une petite vidéo en rapport avec les formes animées que sont les marionnettes et l’article de la revue Pour la Science qui en parle. Les bestioles que l’on voit sur la plage ne sont animées que par le vent, c’est bluffant …

Publicités

24 octobre 2014

Si j’ai gagné à la belote à Saint Pantaléon ? Et bien, le niveau est très relevé dans le Lot, vous le savez, et puis il y a surement de la triche. Je n’ai pas de preuve mais ce n’est pas possible autrement. Il y a aussi le vin nouveau qui peut expliquer en partie. Heureusement, même en finissant avant-dernier, on gagne encore un sac de provisions : farine, coquillettes, …

A propos de gastronomie, j’ai essayé le restaurant coréen  “Le P’tit Louis”, rue de la république, ouvert le midi, pas mal. Et tant qu’on est chez dans les restaus chinois, je vous recommande la cantine japonaise, le Solaneko, place de l’Estrapade.

Au cinéma, je vous conseille le film “Léviathan”, de Andreï Zviaguintsev, celui qui avait fait Elena, un film déjà super. C’est russe, donc ça picole pas mal, l’alcool est l’opium du peuple, ça part mal et on sent que ça va pas bien finir, c’est comme une tragédie antique si vous voulez, c’est rude.

Ce film, plus une conférence lundi soir de Jean Paul Delahaye sur les inventions mathématiques, plus le concert mardi soir de Peirani et Parisien , plus la lecture à la cave poésie de Didier Carette qui a incarné Céline d’une façon époustouflante, j’aurai eu cette semaine des moments culturels pas ordinaires.

J’ai vu le film sur Nougaro, salle du Sénéchal. Tous les jeudis à midi trente, il y a là un concert gratuit, voici le lien du programme. Je vous préviens, il y a surtout des vieux et surtout des vieilles. Le film sur Nougaro est bien, le bonhomme est impressionnant, il a bien mérité d’être célèbre. Je vous fais passer un titre en rapport, il y en aurait tellement …

Sinon le film repasse samedi 1° novembre à la cinémathèque à 18h dans le cadre du festival “Peuples et Musiques au cinéma”. Voici le lien. Inauguration du festival jeudi 30 à la cinémathèque, il y aura peut être des people, et au moins Claude Sicre.

Et aussi ce dimanche, le marathon de Toulouse. On y attend 6000 coureurs, dont un en diffusion du mail et à qui je souhaite bon courage.

17 octobre 2014

La semaine prochaine, suite du festival Jazz sur son 31. Il y en a qui pensent que le jazz véritable s’est arrêté à la Nouvelle Orléans dans les années 20. Pour ne pas me fâcher avec lui, je vous fais passer un morceau de l’époque. Sinon, je vais mardi soir voir Parisien/Peirani, vendredi Daniel Mille et samedi René Lacaille, je vais voir surtout de l’accordéon, c’est de mon âge, et à 18h30 dans la cour du conseil général, parce que je n’aime pas me coucher tard.

Il y a aussi la lecture du jeudi à 19h30 à la Cave Po : le 23, Le voyage au bout de la nuit par Didier Carette. Je cherche quelqu’un pour m’accompagner au bout de la nuit, pas trop tard quand même.

Le jeudi midi, il y a des choses sur Nougaro (clips, interviews …) au Sénéchal, j’irais bien aussi, c’est gratuit.

Il y a le festival Occitania, samedi soir il y a Sem de Caors (ce qui veut dire Nous sommes de Cahors) à Muret, vous allez le rater ? Moi aussi, en effet je pars ce soir à Saint Pantaléon pour une soirée belote / repas avec des os de canards … un autre genre de festival occitania, ça se raconte pas en français. Je serai de retour dimanche pour la Novela à la Reynerie.

Festival Tarkovski à la cinémathèque, Andrei Roublev dimanche à 18h, je sais qu’il y a des amateurs, mais quand même, le film dure 3 heures ! Il y a aussi Charlot Soldat dans un autre genre, mardi, pour ceux qui ont des enfants à garder, pour tout le monde en fait. Charlot, c’est l’autre génie du 20° siècle.

Et toujours l’expo Doisneau/Dieuzaide au Château d’eau, ne la ratez pas.

Enfin, la semaine prochaine je repeins les volets chez moi. Pas la peine de venir m’aider, c’est complet depuis longtemps.

14 octobre 2014

Quelqu’un que j’ai vu hier soir (et que je croyais davantage porté sur le sport que sur la poésie …) s’intéresse au programme des Rugissants qui passe à la Cave Poésie de la rue du Taur. Tous les jeudis à 19h30 un comédien vient lire un texte d’un auteur, ça change toutes les semaines et cette année le programme est consacré à la guerre de 14.
Jeudi 16 octobre : Séverine Astel lira La Main coupée de Blaise Cendrars.

Publiée en 1946, La Main coupée est une œuvre autobiographique dans laquelle Cendrars raconte son expérience de combattant de la guerre 14-18. Bien que de nationalité suisse, il s’est engagé comme volontaire étranger dans l’armée française et perd sa main droite au combat en septembre 1915. Dans ce livre où il enchaîne portraits et souvenirs, il rend hommage aux hommes qui ont traversé cette guerre avec lui, transformant l’horreur absolue de la guerre en une aventure humaine et une ode à la fraternité.

Voici le lien pour le programme complet.

Pour cause de concert Jazz 31, je ne pourrai pas y aller ce jeudi, mais sinon je suis en général partant pour y aller rugir avec avec vous.

Jazz sur son 31 justement : cette semaine, je serai mardi et mercredi à 18h30 dans la cour du Conseil Général pour Emile Parisien, je ne sais pas s’il reste des places. Et jeudi à Roques pour Ambrose Akinmusire, la nouvelle coqueluche de la trompette.

Et puis on me demande ce qu’il y a de bien à la Novela. Il y a plein de choses, il y a surtout Mickael Moisseeff, qui est un phénomène hors du commun.

Retrouvez Michael Moisseeff avec sa palette olfactive impressionnante :

– du Samedi 4 au Dimanche 12 Octobre, les après-midi, au « Village du Quai », allées Jules Guesde
– le mardi 7 octobre à 18.00, place des Carmes, avec les « Colporteurs des savoirs » pour présenter « Cuisine et métamorphoses »
– le vendredi 17 octobre à 18h30 aux Archives Municipales de Toulouse, pour la soirée hommage à Mario Borillo l
et le Dimanche19 octobre au Parc de la Reynerie il passera  un « Après-midi au Bord du Lac » pour vous sensibiliser à « l’air que nous partageons ».

Vous pourrez trouver tous les évènements de la Novela 2014 sur le site.

Je pense y être vendredi et aussi dimanche à la Reynerie.

13 octobre 2014

Je vous recommande le spectacle qui passe le vendredi 17 octobre à Tournefeuille. Sur les bons conseils de quelqu’une qui se reconnaitra, je l’ai vu samedi au théatre du Grand Rond et c’est bouleversant. Je vous fais passer pour l’occasion une chanson de circonstance, et un lien vers la critique du spectacle

Lettres à nos hommes qui sont là-bas

Création Jean-Pierre Tailhade et Didier Dulieux. Mise en scène de Michel Mathieu. Musique Didier Dulieux, accordéon. Jean-Pierre Tailhade fait revivre les oubliés de 14-18. Des lettres de femmes à leurs hommes, soldats de 14-18, Jean-Pierre Tailhade a tiré matière à une réinvention, une réincarnation. Elles disent le besoin de parler, comme pour donner un supplément de vie. Certaines sont à pleurer de rire, d’autres à pleurer tout court, mais toutes s’impriment durablement en vous. La musique de Didier Dulieux fait corps avec cette résurgence, compose sur les états et sur les mots, évoque tout ce bruit qu’on imagine de ce lieu innommable, “là-bas”, entre la vie et la mort.

A l’Escale de Tournefeuille le 17 octobre à 20h30.