9 décembre 2014

Si je vous dis : économie coopérative, mutualisation et partage, initiative citoyenne, habitat participatif, co-working, crowd funding … et que vous tendez l’oreille, alors l’exposition “We-Traders / Sous la crise la ville” est faite pour vous. Ca se passe au Centre Méridional de l’Architecture et de la Ville, rue Saint Pantaléon proche de la place Salengro, du 13 novembre au 17 janvier. Cette expo présente 25 initiatives dans cinq villes européennes, dont Toulouse. A l’heure d’une crise générale économique, sociale et écologique, sont expérimentées partout en Europe de nouvelles formes d’échanges et de partages, qui par leur horizontalité, leur symétrie, et leur ouverture à tous, représentent de nouveaux marchés créateurs de valeurs et d’une urbanité nouvelle par delà la crise. Pour vous donner une idée un peu plus concrète, ont été sélectionnées à Toulouse : La Serre / Artilect (avec le Fab Lab), le potager de Camille en AMAP, AERA habitat social coopératif, Bois et Cie (insertion par la menuiserie), Mix Art Myris, le Carrefour Culturel Arnaud Bernard, … vous voyez un petit peu mieux de quoi on parle. Il y a aussi un programme d’animation, voici le lien.

Juste en face du CMAV, dans la boutique Lynx Optique, une jeune peintre, Elke Folz, expose quelques œuvres. Si vous êtes vraiment très très curieux, vous l’avez peut être vue exposée à Ombres Blanches ou bien dans la revue AaOo.

Cette rue Saint Pantaléon doit son nom à un médecin turc qui a sauvé un enfant de la morsure d’un serpent. Je vous montre en pièce jointe une photo de sa statue, elle dévoile le secret de ses capacités miraculeuses.

Saint Pantaléon (480x640)

Du mardi 9 au samedi 13 décembre à 20h, au Théâtre du Pavé, une lecture musicale : Calamity Jane avec Corinne Mariotto (comédienne) et Greg Lamazères (multi-instrumentiste). Corinne Mariotto, vous êtes peut être allés la voir dans la pièce “Les amours inutiles” dont je vous ai parlé la semaine dernière. Greg joue avec Jefferson Noizet, un groupe de folk blues, qui possède un excellent cornettiste. Greg est aussi ce journaliste qui fait une chronique sur la chaine TLT, mais je n’arrive pas à regarder TLT plus de cinq minutes d’affilée, je ne sais pas vous …

Acide lyrique, humour et grand répertoire, passe du 4 au 23 décembre au café-théâtre les 3T. Eliane est fan de ce qu’ils font, et c’est vrai que c’est un genre d’humour auquel elle n’est pas habituée à la maison. Un des gars du groupe a participé à Questions pour un Champion, je l’ai rencontré aux éliminatoires, on lui a demandé de chanter de l’opéra, je n’aurais pas aimé avoir à en faire autant.

Suite de la programmation “Glamour” à la cinémathèque, avec plein de films alléchants, par exemple Hantise de George Cukor, il passe le 17 dec à 19h.

Et aussi le film Elena pour une séance unique à l’Utopia Tournefeuille le 12 décembre à 20h30, par le russe qui a fait Léviathan, il s’appelle Andreï Zviaguintsev, il ne mérite pas qu’on ait du mal à se souvenir de son nom. Le genre de nom qu’on ne peut pas épeler et qu’il faut dire lettre par lettre.

Vendredi 12 décembre, 20h30, au Centre Desbals, une histoire de famille à la campagne, du théatre qui raconte quelques épisodes grotesques et décalés de la vie d’une famille nombreuse, ponctués de tubes inoubliables de la chanson française, avec Jean Luc Amestoy à l’accordéon,  ça se tente mais ce n’est peut être pas aussi bien que ça en a l’air ?

Copinage : Polyphonie corse au féminin à l’église des Minimes le 13 décembre à 20h30.  On me dit que ce groupe ne figure pas au top 50, c’est déjà bon signe.

Le 13 décembre encore, anniversaire de l’Ostal de Occitania de 14h à 18h, avec une carte blanche à Claude Marti. Claude Marti  a beaucoup contribué à modifier mon imaginaire dans les années 75’s. C’est un peu grâce à lui que j’ai arrêté de fantasmer sur la Californie pour me tourner vers le Languedoc, lo païs que vol viure. Dans mon panthéon des villes du monde, Narbonne a alors pris la place de San Francisco, avec Sète et Pézenas, les villes de Charles Trenet, Georges Brassens et Bobby Lapointe.

L’exposition faite de sculptures de tissus par Emilie Faïf à l’espace Ecureuil, dont je vous ai parlé il y a deux semaines, m’a donné l’idée de vous montrer ça pour finir :

corail reef

Admirez les formes merveilleuses et colorées de ces coraux en laine réalisés au crochet. Il y a derrière ces formes une association improbable de maths et de crochet. Je renvoie ceux qui veulent en savoir davantage à l’article du magazine Pour la Science à l’origine de ces informations.

Et pour aller encore plus loin dans les explications, regardez le lien en mettant les sous titres en français. Vous allez être étonnés par l’allure de la prof de maths qui fait du tricot …  comme quoi il faut se méfier des idées préconçues. Vous avez maintenant bien compris la différence entre un plan euclidien et un plan hyperbolique ?

Là, je ne sais pas s’il me reste encore des lecteurs …

Toujours à la suite de l’expo Emilie Faïf, un gynécologue de mes amis me passe ce lien vers des images étonnantes de spermatozoïdes et de leurs conséquences : un quart d’heure de plaisir dans le meilleur des cas, neuf mois de grossesse et vingt ans d’emmerdements, ce n’est pas dit clairement dans la vidéo mais il vaut mieux le savoir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s