9 mars 2015

Je peux rester longtemps sans voir de bon film et quand même faire encore le difficile. Un peu comme les célibataires exigeants de la publicité pour Attractive Word. Célibataire exigeant, mon fils dit que c’est un oxymore, sans employer ce mot là évidemment. Et pourtant j’ai beaucoup aimé “Birdman”, le dernier film de Inarritu. Il y a dans ce film de nombreux thèmes dans lesquels vous vous retrouverez, surtout si comme moi vous avez la chance d’avoir eu un passé glorieux qui fait de vous maintenant un has been. Et une construction originale du film sur un seul plan-séquence.

Un programme toulousain très copieux pour la semaine qui vient et je ne vous parle pas de tout, loin de là :

Jeudi 12 et vendredi 13 mars, à la Salle Bleue, Pulcinella, le groupe de jazz toulousain aux multiples ouvertures. La Salle Bleue + le groupe Pulcinella + le professeur de funk Ferdinand Doumerc + l’accordéoniste gaillacois Floriant Demonsant, ça fait quatre bonnes raisons d’y aller.

Du mardi 10 au 14 mars 2015, au théâtre du Pavé, “Le bureau de poste de la rue Dupin et autres entretiens”, entretiens de Marguerite Duras avec François Mitterrand, avec Denis Rey, celui de la pièce Nunzio et Corinne Mariotto, encore elle. Je ne sais pas si ça fait quatre bonnes raisons, mais ça en fait deux à coup sûr. En voici la critique par Sarah Autheserre.

Et je vous rappelle que Victoria et Aurélia Thierrée présentent leur spectacle Murmures des Murs du mardi 10 au samedi 14 mars au théâtre du Sorano.

Et que le duo Montanaro-Cavez sera au Bijou les mardi 10 et mercredi 11 mars.

Le jeudi 12 mars à 20h00, à la Comédie de Toulouse, Nicole Ferroni dans son spectacle “L’oeuf, la poule ou Nicole”. Nicole Ferroni herself, celle des chroniques du mercredi 9h sur France Inter, un régal.

Les 12, 13 et 14 mars, quatrième édition du festival toulousain Les Bruissonnantes, organisé au Théâtre Le Hangar dans le cadre du Printemps des Poètes. Parmi les habitués de cette manifestation accueillie au Théâtre Le Hangar, le poète pneumatique Sébastien Lespinasse mettra en voix de nouveaux poèmes de son cru ou pas, et le fantasque professeur de lettres Yves Le Pestipon donnera sa traditionnelle conférence insolite sur le thème : «La poésie: des cimeterres en insurrection ?». Emmené par Laurence Riout, Didier Roux, Jean Marie Champagne, Yves Le Pestipon et Sébastien Lespinasse, le Lohengrin Cabaret Ensemble donnera un récital de poésie sonore. Le duo Le Pestipon + Sébastien Lespinasse, je les ai vus cet automne à La Novela, c’est de la poésie qui déménage.

Daniel Humair passe le 18 mars aux Mazades dans le cadre du festival Drums Summit.

Bernard Lara sera au Resto Jazz le 14 mars, c’est un copain.

Vous ne connaissez probablement pas l’espace d’exposition W31, allées Franklin-Roosevelt, à l’angle de la place Wilson. C’est une banque, c’est gratuit et ils font des expositions d’une bonne tenue. Du coup, moi aussi j’aime ma banque. En ce moment des photos d’Eva Kristina Mindszenti. Voici la critique qui m’a donné envie d’aller voir cette exposition.

“Un homme passe près de ce bouquet de fleurs avec un sourire il choisit cette photographie pour vous … pour vous offrir son cœur sous forme d’un poème. Il y a dans le noir et blanc la même tendresse que dans sa façon de prononcer votre prénom …” Je n’aurais pas été capable de trouver ça tout seul. Lucie B. l’a fait pour moi. Lucie B. écrit à votre place des lettres d’amour. Elle peut sauver votre couple, vous savez. Sinon vous avez Gleeden, que je ne connais que par ouï dire.

A part ça, Lucie B. fait beaucoup d’autres choses, elle est généralement photographe et comédienne avec la compagnie “Sans Paradis Fixe”. De retour de Tchernobyl, Lucie B. présente une performance pour échanger gaiement sur l’avenir de nos terres depuis l’invention du nucléaire. Voici les dates :
12 & 13 mars, 18h30-20h30 // Atomic Eden // Espace Croix-Baragnon
12 mars, 21h, Le Nasdrovia
13 mars, 12h, Le Bol Rouge
13 mars, 21 h, Le Txüs
14 mars, 12h, Le Vélo Sentimental

Echanger gaiement sur l’avenir ? Avec Lucie B, tout est possible. Wolinski disait lui que l’avenir n’est qu’un mauvais moment à passer.

Vous remarquerez que je vous ai parlé d’un site pour les célibataires exigeants et d’un site pour les mariés infidèles, ne venez pas me dire après ça que je ne vous sers à rien.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s