4 mai 2015

Vous n’auriez pas envie de vous lancer dans le Do It Yourself et de devenir un Maker ? Allez donc faire un tour au FabLab Festival de Toulouse qui se déroulera du 6 au 10 mai 2015 dans la halle de l’ancienne usine Anconnetti, sur les allées Maurice Sarrault. Le festival est gratuit, ouvert à tous les curieux,  profanes ou initiés. Plus de 3500 visiteurs sont attendus. Oui, mais c’est quoi un FabLab ? Les FabLabs, ou Laboratoires de Fabrication, sont des lieux qui regroupent toutes sortes d’outils et où les bricoleurs new look peuvent passer de l’idée à l’objet. Qu’est ce qu’ils ont alors de plus que Castorama ?

D’abord, il faut reconnaitre qu’ils ont beaucoup de choses en moins, les vrais bricoleurs comme mon beau-père risquent la déception. Les FabLabs sont avant tout tournés vers les outils de fabrication numérique, à commencer par leur emblématique imprimante 3D. Ils constituent aussi un espace de rencontre et de création collaborative, dans la mouvance logiciel libre & open data. Ils organisent formations & ateliers et ils enrobent leurs activités dans un discours qui laisse volontiers croire que la prochaine révolution est à portée de main. Plus de 500 FabLabs existent aujourd’hui sur tous les continents.

Au programme de ce festival, vous trouverez des conférences, avec en particulier celle de Neil A. Gershenfeld, professeur au MIT, qui est à l’initiative du concept du FabLab. Vous pourrez également participer à des ateliers et assister à des démonstrations des machines des FabLabs. Avec ces démonstrations, nous vous montrerons cette révolution locale qui aura un impact global : le DIY (Do It Yourself). Vous aurez l’occasion de discuter avec les experts makers qui utilisent tous les jours ces machines afin de fabriquer, prototyper, prouver qu’il est possible de devenir soit même maker avec les bons outils. Je vois dans ces FabLabs une des dernières chances pour moi de réussir tout à la fois à devenir bricoleur et à faire la révolution.

Dans un genre tout à fait différent, vous avez le festival Les Rencontres des Musiques Baroques et Anciennes qui aura lieu du 5 au 20 mai à Odyssud. On démarre le 5 mai par un programme de polyphonies ibériques avec Joël Suhubiette et ses Eléments. Voici la critique de Jérome Gac.

A l’invitation des théâtres Garonne et Sorano, le Festival Actoral fait escale à Toulouse du 4 au 7 mai 2015. Le pass pour 4 soirées est à 18 euros.

Mardi 5, le saxophoniste Emile Parisien fête ses dix ans de carrière avec son quartet à l’Espace Job.  Né à Cahors il y a 33 ans, Émile Parisien a intégré dès l’âge de 11 ans le collège jazz de Marciac. Après avoir fait ses gammes à la lumière musicale de Guy Laffitte et Tonton Salut, il a perfectionné son art au conservatoire de Toulouse et en a gardé une réelle affection pour la Ville rose. Cet Emile a illuminé l’automne de Jazz sur son 31, il a joué dans plusieurs configurations, avec son quartet, avec Humair, Celea et Kühn, en duo avec Vincent Peirani, et il était formidable à chaque fois.

Mercredi 6,  Kassé Mady et Ballaké Sissoko à la salle Nougaro.

Jeudi 7 mai à 20h, Alambic + Audrey Chen & Jean Yves Evrard au Théâtre du Hangar, 11 rue des Cheminots. Le concert est organisé par un Pavé dans le Jazz, les rendez-vous des musiques aventureuses, ce qui dit bien ce que ça veut dire.

Alambic : Autour des objets-sculptures-instruments surgis de l’imaginaire fantasque d’Hélène Sage, ancienne compagne de route de Bernard Vitet, Mark Topkins et autres aventuriers-inventeurs d’improbables ailleurs sonores, se croisent et se frottent les cordes sensibles des instruments traditionnels de Raphaël Sibertin-Blanc et Dominique Regef, derviches détourneurs distillant dans leurs fureteuses circonvolutions une musique serpentine et spiritueuse aux arômes délicats et aux effluves corsés, à consonner sans modération. Dominique Regef (vielle à roue, dilruba, violoncelle), une vieille connaissance des milieux du folk, jouait avec L’Orchestre de poche que j’ai vu fin mars à Desbals. Il n’est manifestement pas encore retraité.

Audrey Chen & Jean-Yves Evrard : Audrey Chen fait partie de ces artistes qui vous  » collent au mur  » dès la première écoute, un peu comme Iva Bitova ou Phil Minton. Jean-Yves Evrard est le plus belge, mais surtout le plus génialement déjanté des guitaristes français. Lorsque deux artistes aussi singuliers se rencontrent, il faut impérativement être au rendez-vous …

Enfin, pour la semaine prochaine, deux rendez-vous :

Lundi 11 et mardi 12 mai, l’Orchestre de Chambre de Toulouse se produira à l’Escale de Tournefeuille dans deux œuvres pour clarinette : le Quintette avec clarinette en Si mineur opus 115 de Johannes Brahms et le Concerto pour clarinette en La majeur KV 622 de Wolfgang Amadeus Mozart. Ne ratez pas ce programme, ces deux œuvres sont magnifiques. Vous pourrez également écouter ce même programme les 18 et 19 mai à Saint Pierre des Cuisines mais les places sont plus chères.

Le festival Jazz en Comminges à Saint Gaudens aura lieu du 13 au 15 mai, avec une très, très belle programmation à l’affiche :

Mercredi 13 mai : Joe de Francesco + Arturo Sandoval Sextet. Arturo Sandoval (à ne pas confondre avec Bernardo) est un trompettiste cubain, fondateur du groupe Irakéré, et protégé de Gillespie.
Jeudi 14 mai : Antoine Hervier trio invite Géraldine Laurent + un quartet all stars avec Richard Bona, Manu Katché, Stefano Di Battista et Eric Legnini.
Vendredi 15 mai : Omar Sosa + Jamie Cullum.

Et Patachou qui disparait à 96 ans. On ne savait pas qu’elle vivait encore, et pourtant on lui doit beaucoup de belles choses … Patachou est la première à avoir accueilli Brassens dans son cabaret. Ils ont d’ailleurs chanté Papa Maman en duo. Patachou a aussi chanté en 1969 Si qu’j’avais marié un Grec qui a eu beaucoup de succès. Pour comprendre cette chanson, il faut savoir que Jackie Kennedy, la veuve de John, venait d’épouser Onassis un richissime armateur grec. Epouser un grec pour son argent aussi, ce n’est plus aujourd’hui qu’on ferait ça.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s