19 septembre 2016

Cette semaine, nos voisins Grolandais débarquent pour le Fifigrot du lundi 19 au dimanche 25 septembre. Fifigrot, c’est avant tout un festival de films grolandais. Un cinéma sauvage, primitif. Pour tout dire, indicible. Qui fait si peur qu’on en rit. C’est aussi l’occasion d’assister à quelques manifestations insolites dont seuls les Grolandais ont le secret. L’an passé par exemple, on y avait vu le président Salengro prendre un bain de foule dans son Bain Force One. Et juste avant son bain, Salengro est allé tout seul incognito sous mes yeux s’enquiller un verre de vin blanc à l’Esquille. On y a vu aussi des choses moins raffinées, comme la parade des motards presque nus sur leurs motos pétaradantes. On aurait dit la fête du slip.

Défilé du président Christophe Salengro Compagnie du petit vélo Fifigrot 2015, Toulouse @Fabien Espinasse contact fabien.espinasse@gmail.com
@Fabien Espinasse

Le festival en est déjà à la fin de son premier quinquennat. Le jury est sous la présidence de Pierre Etaix, le réalisateur d’un humour si chic qu’on ne le savait pas apparenté à Groland. On y trouve aussi Yolande Moreau, Vincent Lacoste (que vous pouvez voir en ce moment jouer le rôle d’un personnage craquant dans le film Victoria), Willis from Tunis (qui a gagné cette année le prix Couilles au Cul, et que vous avez peut être vue exposée à la Maison Blanche), Jean Bernard Pouy (celui du Poulpe et des Papous dans la Tête), Jules Edouard Moustic et Jean Pierre Bouyxou (cinéaste et journaliste, entre autre pour la rubrique cinéma de Siné mensuel). Que du beau linge !

Il y a de tout dans le programme … Je vous laisse le plaisir de fouiner. La traditionnelle parade sera menée cette année par deux candidats prétendants au trône présidentiel : François Groland et Nanosarko. Ils sont attendus pour un bain de foule le samedi après-midi, de la place du Capitole à Saint-Sernin.

Des films en hommage à l’équipe de Charlie seront projetés le 22 septembre dans la cour de l’ESAV sur Choron (Choron dernière, à 17h15), sur Siné (Mourir ? Plutôt crever ! à 22h15) et sur Honoré (Monsieur Honoré, à 16h). Une exposition dédiée au dessinateur Tignous sera installée à l’ABC. Je vous recommande particulièrement le film sur Choron, où on voit l’animal déployer son talent d’entrepreneur un peu spécial. Et bien sûr le film “Cavanna, jusqu’à la dernière seconde j’écrirai” de Denis et Nina Robert. Ce film passera le vendredi 23 septembre à 20h30 à la médiathèque de Fenouillet en présence de Denis Robert. Dans ce film on voit Cavanna quelques temps avant sa mort nous parler de cette formidable aventure qu’a été Hara Kiri et porter un regard un peu désabusé sur les évolutions d’un Charlie Hebdo dirigé par Philippe Val. Groland est évidemment le Hara Kiri de maintenant. Comme Hara Kiri, Groland est aussi aimé par des gens qui ne font pas tous très bien la différence entre gros déconneur et abruti.

Mais qui sont au fond ces Grolandais ? Dans son édito du programme, Benoit Delépine nous dit qu’ils ont le chromosome de la grosse feignasse, la base azotée de l’alcoolisme, le génome du geignard, le glucide du pervers, le polymère du lâche, l’enzyme du voyeur. Bel exemple de génétique pour les nuls qui nous éclaire enfin sur la nature des relations entre génotypes et phénotypes ! En tant que bénévole du Fifigrot, vous avez peut être accueilli chez vous un Grolandais de souche. Vous constatez qu’il a en plus le gène du sans-gêne. Et vous découvrez en quoi il est si différent de vous : il n’aime pas les courgettes ni tellement le poisson. Il met ses os de poulet sur la table. Il prend pour lui le pot de crème anglaise qui accompagne le gâteau. Il garde la même chemise plusieurs jours de suite. Il a l’habitude de pisser dehors. Et encore plus choquant, il serait prêt à revoter pour son président bien aimé.

Qu’allez vous faire de lui ? Par chance, le collectif Culture bars-bars est partenaire du festival. Amenez le dans un de ces bars grolandais-friendly où vous pourrez passer commande en toute simplicité comme le faisait le regretté Charlie Schlingo :

patron-une-cuite-svp

Les Occitans eux mêmes nous disent maintenant Volem Viure al Groland ! Le festival Occitania aura lieu du 9 sept au 4 novembre.  Il y a beaucoup de choses dans le programme, je vous en reparlerai le moment venu. Dans le court terme, je vous recommande Pop in NY, un spectacle avec la Police Occitane de Proximité, ces trois gendarmes du bon vieux temps que l’on a vu déambuler dans les allées de Rio Loco. Ca se passe le samedi 24 septembre à 20h30 dans la cour de l’ESAV rue du Taur.

Et maintenant, place aux vieux pour une fois :

Bernard Lavilliers sera en concert à la Halle aux Grains le mardi 27 septembre. Prix des places 54 € quand même. Pour avoir chanté « Les mains d’or  »  il lui sera beaucoup pardonné.

Juliette Gréco devait passer le 22 septembre à Odyssud. Mais le concert est reporté et il vous faudra attendre jusqu’au 24 avril pour la voir. Elle me fait penser à Compay Secundo ce musicien cubain que j’étais allé écouter jusqu’à Lavelanet en m’imaginant que ce serait la dernière occasion vu son grand âge. Et dans les dix ans qui ont suivi, notre Compay est encore revenu plusieurs fois dans le coin nous passer le bonjour du haut de ses 90 ans. Mais Juliette nous assure que c’est sa dernière tournée … Voici pour patienter un de ses succès « Si tu t’imagines » sur des paroles de Raymond Queneau.

Renaud est complet pour le 21 novembre, il reviendra au Zénith le 17 mars. Renaud ne s’arrange pas. Mon confrère grolandais de « La vie en cirrhose » nous a pourtant bien mis en garde contre les dangers que courent ceux qui veulent arrêter l’alcool.

Vous pouvez aussi réserver pour Jamel Debbouze qui passe à la Comédie de Toulouse du 6 au 8 décembre. On a appris cet été que le Canal Plus de Bolloré a pris une part de 50% dans la société de production de Jamel. Avec cette opération, Canal s’adjoint les services d’un humoriste qu’il connait bien et qu’il estime coller parfaitement avec le « nouvel esprit Canal : un mélange d’humour et de dérision sans méchanceté ».

Un humour sans méchanceté ? Et pourquoi pas sans bêtise tant qu’on y est ? Peut être que Canal souhaite éradiquer l’humour bête et méchant. Alors Groland n’aurait plus qu’à bien se tenir … mais heureusement ils en ont l’air bien incapables. Banzaï !

Publicités

Un commentaire sur “19 septembre 2016

  1. Il y a plus de 30 ans, au début de ma vie professionnelle, je me suis abonné à la Dépêche : les commentaires sur le TFC, les aventures de Ferdinand et mon café au lait suffisent pour que je me lève du bon pied avant d’aller au boulot…

    Malheureusement, depuis tout ce temps, je n’avais rien trouvé pour faire passer l’angoisse du dimanche soir avant la reprise de la semaine de travail. Heureusement la Vie en Rose est revenue…
    Vraiment merci Michel pour ce bonheur de tous les dimanches soir.

    PS: tu pourras me mettre en contact avec ton confrère Grolandais de « La vie en cirrhose »?
    Sa mise en garde m’intéresse.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s