21 novembre 2016

Il y a peut être parmi vous des optimistes qui espèrent voir l’année 2666, vous n’avez plus que 649 ans à attendre. Sinon vous pouvez lire 2666, le roman de l’écrivain chilien Roberto Bolano, mais le roman fait quand même 1353 pages, avec quelques longueurs parait-il. La façon la plus rapide finalement de savoir à quoi ressemblera 2666 reste encore d’aller au TNT voir la pièce du même nom mise en scène par Julien Gosselin, elle ne dure que 12 heures.

Après son triomphe au festival d’Avignon, cette pièce exceptionnelle débarque à Toulouse du 28 novembre au 6 décembre :

Julien Gosselin : Je veux que le spectacle qui naitra de cette adaptation soit pour le spectateur ce qu’il est pour le lecteur, énorme, infini, jouissif, pénible parfois.

L’intégrale de la pièce sera donnée pour les plus courageux le samedi 26 novembre et le dimanche 4 décembre, les autres peuvent aller la voir en trois séances de chacune 3h30. Une rencontre avec Julien Gosselin et Robert Amutio traducteur du roman aura lieu le 5 décembre à 18h.

 

gosselin-tnt-2666

 

Voici une proposition alternative, plus raisonnable dans sa durée, avec la pièce « Bovary » de Tiago Rodrigues du 24 novembre au 3 décembre au Théâtre Garonne. Bovary est bien entendu l’autre moi même de Flaubert. La pièce mêle comptes rendus du procès qui a été fait à Flaubert pour outrage à la morale et aux bonnes mœurs, extraits de la correspondance et passages du livre. Normalement, vous avez déjà lu le livre. La Correspondance de Flaubert est un chef d’œuvre du genre. On y trouve des jolis mots comme «gamahucher» que je ne connaissais pas avant de l’avoir lu. Quant à subir un procès pour outrage à la morale, c’est bon signe en général, au moins pour un écrivain.

Et encore une dernière proposition théâtrale, plus modeste : dans le cadre de son cycle «formes brèves», le Groupe Merci crée Programme au Pavillon Mazar du 22 au 26 novembre 2016 à 20h30. Le pavillon Mazar se trouve dans le quartier de la Bourse, je l’ai découvert à l’occasion des journées du Patrimoine. Ancien atelier textile désaffecté, ce lieu est occupé par le Groupe Merci emmené par Solange Oswald. Après 20 ans d’animation de ce «laboratoire pour formes nouvelles» le Groupe Merci est aujourd’hui menacé d’expulsion. Ils ont besoin de soutien. Je dois dire que leur texte de présentation me fait un peu peur avec ses tics de langage moderniste : Vous entendrez nommer des objets, des espaces, et des portes aussi comme ces arcanes des jeux virtuels de l’hyper-modernité. Tout un parcours !

 

20160917_150319

J’ai une grande affection pour ceux qui ramènent des carnets de voyage de leurs pérégrinations exotiques. Il existe des occasions de rencontrer ces voyageurs à l’ancienne, comme par exemple le rendez vous du carnet de voyage qui vient de se tenir la semaine dernière à Clermont Ferrand. Et aussi comme le festival Terres d’ailleurs qui aura lieu du 23 au 27 novembre à Toulouse dans le hall du Muséum. Ce festival organisé par Délire d’Encre nous présentera carnets de voyage et autres témoignages d’une centaine de jeunes voyageurs. J’y suis allé l’an passé, j’y ai vu de belles choses. Voici une aquarelle de Stéphanie Ledoux :

stephanie-ledoux-carnet-de-voyage

Une série de  concerts à signaler pour la semaine qui vient :

  • Le 22 novembre, Katerine à Odyssud
  • Le 23 novembre, Roberto Fonseca au Phare
  • Le 23 novembre encore, au Bikini à partir de 19h, l’agence Mathpromo fête ses 10 ans avec un triple concert des musiciens de son catalogue, dont la “bombe cariocaFlavia Coelho. Voyez ici ce qu’en dit l’excellent Greg Lamazères.
  • Le 25 novembre, Las Bertitas, un (bon) groupe de polyphonies du monde à la Candela, la salle de la Grande rue Saint Nicolas
  • Le 1° décembre, le Tigre des Platanes chez Samba Résille, rue Roquelaine. Le groupe de Marc Démereau, autrefois tourné vers la musique éthiopienne, revient avec de nouvelles compositions.

L’association Asso Sciences nous propose régulièrement, dans la salle du Sénéchal, des conférences scientifiques, gratuites et ouvertes à tous. J’y ai vu récemment une conférence du philosophe Yves Michaud sur le contrat social, instructive. La prochaine conférence aura lieu le lundi 28 novembre à 19h. Elle sera donnée par le climatologue Gilles Ramstein et nous fera voyager à travers les «les climats de la terre ». Je vous fais passer pour cette occasion un lien vers une conférence sur le thème du réchauffement climatique donnée par François-Marie Bréon, un de nos meilleurs experts de la chose. Un bon moyen de ne pas dire des bêtises si vous avez l’intention de vous lancer dans la politique, ça peut porter tort.

Publicités

Un commentaire sur “21 novembre 2016

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s