13 février 2017

Le grand André Minvielle dans le petit Chez ta Mère ?  Il est prévu pour le 29 mars à 20h, dans la salle du quartier Arnaud Bernard, pour Le Bo Vélo de Babel, un récital vocal’chimiste. Réserver, c’est prévoir, et prévoir, c’est déjà un peu gouverner. Mais les réservations ne sont pas encore ouvertes. Surveillez le site.

Et je vous conseille aussi de réserver pour Mathieu Boogaerts, qui passera le 17 mars à 20h30 au Rex de Toulouse. Mathieu Boogaerts a déjà 20 ans de carrière discrète et sept albums derrière lui. Son dernier est sorti cet automne, il s’appelle Promeneur, il est superbe. Voici la critique qu’en fait Pol De Groeve sur le site de Nos Enchanteurs. Mathieu Boogaerts est l’archétype de la délicatesse et de la sobriété. Il faut l’écouter plusieurs fois pour laisser le temps à ses mélodies sinueuses de s’insinuer insidieusement. Il n’élève pas sa voix, plate en apparence. Il se tient à l’écart de toute grandiloquence. Des paroles modestes, sans effet de manche. Des harmonies sans tapage. Un jeu de guitare avec un groove africain. Mathieu Boogaerts est un minimum complet pour Dick Annegarn. Ces deux là s’apprécient et ont collaboré à plusieurs reprises. Voici par exemple Rhapsode, une chanson formidable. Et Pourquoi pas, un morceau de son dernier album.

mathieu-boogaerts-promeneur

Cette semaine de vacances est un peu creuse en spectacle vivant. Profitez en pour aller ce 17 février à la halle aux Grains écouter un programme de compositeurs français par l’orchestre du Capitole dirigé par Tugan Sokhiev. Le jeune pianiste Lucas Debargue, coqueluche de la critique, y interprètera le Concerto en sol de Ravel. Dans ce sommet du répertoire, le compositeur mêle des influences modernes (le jazz et la musique américaine) à une rigueur toute classique. Ce concerto date des années 30, et il compte aujourd’hui parmi les œuvres les plus jouées et les plus étudiées de Ravel. Il aurait peut être fallu réserver …

Ce samedi 18, Bernard Lara Trio au Resto Jazz de la rue Amélie. On nous annonce un triolisme entre Ginette et ses hommes. Mais savez vous qui est Ginette ?

Les Trois Mousquetaires, le livre d’Alexandre Dumas, je l’ai lu à l’âge de 14 ans, je devrais dire dévoré. Emmenez l’enfant que vous êtes resté à l’Escale de Tournefeuille. Le Grenier de Toulouse y donnera sa nouvelle pièce Les Trois Mousquetaires du 15 février jusqu’au 12 mars. Au moins deux bonnes raisons de s’y intéresser : Denis Rey y incarnera Richelieu, et qui d’autre peut le faire mieux que lui avec son allure d’ecclésiastique madré ? Et Stéphane Filloque, celui du génial Ma vie de Grenier de Carnage productions, y met en place les combats d’épées, peu académiques parait-il.

les-trois-mousquetaires

Il faut que je vous dise quelques mots de la poétesse Fabienne Yvert. A l’initiative de la Cave Poésie qui l’invite pour toute la saison, des morceaux de son œuvre poétique seront exposés sur les panneaux publicitaires du 8 au 22 février. Parce qu’on ne voit pas tous les jours de la poésie en grand, gratuite, le jour, la nuit et pendant 15 jours, un peu partout dans la ville. Pour une fois que la publicité fait bon ménage avec la poésie …

Fabienne Yvert fait également l’objet d’une exposition jusqu’au 25 avril à la médiathèque Cabanis, Vous m’en direz des nouvelles, c’est le titre. Une rencontre avec la poétesse est prévue le 16 février à 18h.

fabienne-yvert

Souvent j’oublie d’être libre
On se bat pour le féminin d’écumoire
Le butin de mes promenades est inestimable
Mes sandales souffrent de vieillesse

La poésie de Fabienne Yvert, ce ne sont pas des rimes avec des mots qui ronflent. C’est une poésie du quotidien et des mots qui ne font semblant de rien. Elle possède l’art de mettre l’anodin en valeur. C’est elle qui en parle le mieux : Faire briller le banal comme une révélation. Montrer le minuscule avec abondance. Faire de la vie quotidienne un grand terrain de jeu.
Avec leur minimalisme, Mathieu Boogaerts comme Fabienne Yvert arrivent à nous faire aimer les riens du tout. Et je crois que nous ne sommes jamais assez des riens du tout.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s