27 mars 2017

On ne peut pas parler de culture à Toulouse sans parler du cassoulet. Notre gastronomie est une culture, clairement. Après une première édition en 2016, les Chevaliers du Fiel organisent dans leur salle du Rex le championnat du monde de cassoulet. Les demi finales se joueront les 27 et 28 mars et la finale le 17 mai. Une bonne occasion de remettre cette Angleterre plus que jamais perfide à sa place, elle qui revendique l’invention du vrai cassoulet. Regardez cette vidéo si vous ne me croyez pas.

Championnat du monde de cassoulet

Nous pouvons décidément être fiers du dynamisme culturel de notre ville. Après le cassoulet, Toulouse a en effet été choisie pour accueillir la fête nationale du mojito, qui aura lieu les 24 et 25 juin. Mojito ergo sum, comme on écrit dans les pages roses du Larousse. Merci à mon fils qui m’a signalé ce rendez-vous.

On sent que les vacances de Pâques se rapprochent et qu’il va falloir penser à occuper les enfants. La 9° édition du festival du cinéma jeune public Cinéminots se déroulera du 31 mars au 5 avril dans cinq salles de l’agglomération. Les gamins devraient adorer et vous serez contents d’avoir essayé de leur donner du goût pour la culture. Le programme est vraiment attrayant pour toutes les tranches d’âge. Au milieu de classiques comme Mulan, L’île de Black Mor, Azur et Asmar, Mon oncle … je vous recommande le film Stand by me, ce qui signifie Compte sur moi en V.F. Une très belle histoire d’amitié entre 4 garçons d’une douzaine d’années. La chanson de Ben E King est évidemment en bonne place dans la B.O.

Cinéminots

Le théâtre Sorano nous propose du 29 au 31 mars “Comme une pierre qui roule”. Voici le spectacle le plus rock de la rentrée. Et c’est à la Comédie-Française qu’on le doit ! Les jeunes pousses de la troupe de Molière branchent amplis, micros et guitares pour retracer en 1h10 l’enregistrement de la chanson culte de Bob Dylan, Like a Rolling Stone. Une session de studio plus vraie que nature et un exercice théâtro-musical bluffant. Parmi ces jeunes comédiens, on retrouvera Christophe Montenez qui a été élève au Pavé. Je l’avais trouvé excellent dans une lecture de Gautier Battistella au Marathon des Mots 2015.

Le festival du film FReDD aura lieu du 31 mars au 9 avril et il sera consacré aux mers et aux océans. Je découvre l’existence de ce festival et pourtant il en est à sa 7° édition. FReDD, pour Film, Recherche et Développement Durable est une association de culture scientifique qui valorise les expressions audiovisuelles qui portent et proposent une réflexion argumentée sur les problématiques d’un développement durable. On ne peut pas être contre. La marraine du festival est Isabelle Autissier. Le film Océans de Jacques Perrin sera projeté en ouverture le 31 mars à 19h30 à l’ABC.

Affiche FReDD

Troisième et dernière occasion de la saison de s’intéresser au metteur en scène portugais Tiago Rodrigues. Il a écrit pour la troupe flamande Tg Stan la pièce The Way She Dies, jouée au théâtre Garonne du 28 mars au 1° avril..

Le Pink Paradise festival se poursuit jusqu’au 9 avril, avec deux concerts notables :

Daniel Waro le 30 mars au Metronum

Giédré et Gérard Baste le 31 mars au Bikini. A Franco Fans qui interroge Gérard Baste tu as une présence scénique incroyable, mais à l’inverse de beaucoup de rappeurs, tu parais toujours abordable avec un vrai capital sympathie. A quoi le dois-tu ? celui-ci répond : La moustache et le slip y sont pour beaucoup. Et puis, rien que le prénom Gérard rend sympathique … Coucou à tous les Gérard, c’est vrai que vous êtes sympa !

Publicités

20 mars 2017

Nous vivons très probablement en ce moment l’âge d’or de quelque chose, mais on ne sait pas exactement en quoi consiste ce quelque chose. L’ennui en effet avec les âges d’or, c’est que l’on ne se rend compte de rien sur le moment, et plus tard on développe une nostalgie de ce qu’on n’a pas réellement vu passer. Vous ne l’aviez peut être pas remarqué, mais le rap français a connu un âge d’or dans la fin des années 90. Passi, Assassin, Neg Marrons, Ministère Amer, Stomy Bugsy … 30 artistes de cette époque se retrouveront le 22 mars au Zénith. Il se trouve que j’ai beaucoup aimé les Neg Marrons, écoutez leur dancehall Tout le monde debout.

Karamazov, la pièce mise en scène par Jean Bellorini et adaptée du roman de Dostoïeski, est jouée cette semaine au TNT, du 22 au 25 mars. Cette pièce a été présentée en juillet au festival d’Avignon. J’avais à l’époque relevé trois critiques dans les journaux. La première est celle de Jean-Luc Porchet dans le Canard Enchainé, elle est tout à fait élogieuse et elle commence par un conseil : Faire une petite sieste préparatoire : le spectacle dure cinq heures. Il est si beau, si troublant, si intense qu’il serait dommage de piquer du nez. La deuxième est celle de Fabienne Pascaud dans Télérama et celle là n’est pas bonne : Au lieu de cinq longues heures de spectacle, mieux vaut lire chez soi le chef d’œuvre de Dostoïeski. La critique de Libération n’est ni de bonne, ni de mauvaise, et elle se termine par un compliment ambigu : Dans ce canevas complexe, tissé de haines familiales et d’interrogations existentielles, on parvient à suivre la ligne claire bellorinienne de bout en bout. A qui profite cette division de la critique de gauche ? A l’abstention ?

L’autre grand spectacle de la semaine sera présenté du 23 au 26 mars à Odyssud. Il s’agit du célèbre ballet Roméo & Juliette par Angelin Prejlocal sur la musique de Prokofiev, avec les décors de Enki Bilal. Le spectacle date des années 90 et il avait rencontré un grand succès, puisque j’étais allé le voir et que je l’ai beaucoup aimé. Regardez cette vidéo de la publicité pour le parfum Egoïste de Channel, elle utilise la musique de Prokofiev.

Vous ne ratez probablement rien du festival de batterie de cuisine auquel on assiste en ce moment, avec ses concerts de casseroles. Mais que diriez vous d’un festival uniquement consacré à la batterie de jazz ? Vous pensez peut être que ça ne peut pas exister ?  Et pourtant le festival Drum’s Summit en est à sa 18° édition. Du 19 au 25 mars, ce festival nous propose discrètement une série de concerts, dont le point d’orgue aura lieu le jeudi 23 aux Mazades avec Stéphane Huchard. J’ai aussi noté Les Roger’s pour le 25 mars au Taquin : un jeune groupe toulousain dans le répertoire intemporel de la musique New Orleans.

On parle beaucoup de Magyd Cherfi. Son dernier livre « Ma Part de Gaulois » lui a valu un début de gloire et quelques embrouilles. Ce qui fait penser à l’excellent film argentin « Citoyen d’honneur » où un prix Nobel de littérature se voit pris à partie par les gens de son village à cause de ce qu’il a écrit sur eux. Magyd Cherfi va sortir le 31 mars son nouveau disque « Catégorie Reine ». Il sera à la Cave Poésie du 22 au 25 mars pour un spectacle qui entremêle lectures et chansons.

Terreur Graphique est ce dessinateur qui publie dans le Libération du samedi des vignettes bien observées et dans l’air du temps, comme un Bretécher d’aujourd’hui. Une rencontre avec l’homme qui se cache derrière ce pseudo est programmée le samedi 25 à 16h au Pavillon Blanc de Colomiers.

Terreur Graphique - Hamon

J’ai eu la semaine passée trois soirées hors du commun grâce aux recommandations de La vie en rose : Régis Goudot à la Cave Poésie, Didier Super au Métronum et Mathieu Boogaerts au Rex. J’espère maintenant que ce début d’âge d’or va se prolonger dans la semaine qui vient.

 

 

13 mars 2017

Attendue comme le printemps, la 29° édition des rencontres Ciné Latino aura lieu du 17 au 26 mars. Le focus est mis cette année sur la Colombie et plus particulièrement sur la ville de Cali. Je vais vous fournir quelques éléments concrets qui prouvent que j’ai réellement effectué un voyage fictif en Colombie. La Colombie est connue pour être la patrie de Garcia Marquez, de la cumbia et des narco-trafiquants. On sait moins qu’elle est aussi la patrie du label Fuentes, spécialisé dans les différentes formes de salsa. Et ce label est aussi apprécié pour ses pochettes de disques vinyles agrémentées de pin-up tropicales vintage. Un voici un spécimen représentatif sélectionné parmi ceux de ma collection. Ecoutez ces deux morceaux formidables tirés de ce disque : Echao Pa’ Lante de Joe Arroyo et ensuite Con el mismo son, de Lisandro Meza.

Disques Fuentes - 14 especiales de carnaval

Le guide Michelin de la Colombie nous indique que Cali la Caliente est la capitale de la salsa et que cette ville organise tous les ans depuis 1957 le plus grand festival au monde consacré à cette musique. Le festival de Vic Fezensac ne doit pas venir loin derrière dans ce classement, et justement la Colombie sera cette année à l’honneur de ce festival, avec des groupes comme La 33 de Bogota & Puerto Candelaria. La musique latine sera évidemment bien présente durant tout le festival Ciné Latino, avec des groupes tous les soirs en apéro-concert dans la cour de la cinémathèque. A noter le vendredi soir en ouverture du festival, la fanfare Super Panela et le samedi une fiesta latino avec El Gato Negro et sa cumbia.

Les films qui seront projetés sont issus d’une douzaine de pays de l’Amérique Latine et seront présentés dans les différentes sélections : compétition, découvertes, reprises … Il est difficile dans ce programme touffu de plus de 150 projections de sélectionner ses films d’un point de vue purement cinématographique. Même en tapant au hasard, on tombe souvent sur des choses fascinantes parce qu’elles ne sont pas formatées. Je vois aussi dans ce programme la possibilité de choisir les films selon la fantaisie d’un voyage à travers différents pays que l’on va alors visiter par le cinéma. Gardez les tickets d’entrée au cas où quelqu’un viendrait vous reprocher cette manière fictive de voyager.

Cine Latino 2017

Le festival Pink Paradise en est lui à sa 4° édition et il aura lieu du 15 mars au 1° avril. Comment ai-je pu passer à côté d’un tel festival jusqu’à présent ? Pink Paradise est un festival interdisciplinaire autoproduit. Sa raison sociale : Welcome to the excentric city ! Le programme de ce festival est en effet riche en propositions décalées. J’en vois au moins quatre qui méritent une attention particulière :

– The Tiger Lilies sera au Sorano le 25 mars. The Tiger Lillies are a cult three-piece band, based in London. Their surreal style has been described as darkly humorous, Brechtian, gypsy cabaret. Je laisse ce commentaire en anglais pour lui conserver cette touche excentrique délicieusement british. Voici une video pour vous donner une idée plus précise.

Pink Paradise - Tiger Lilies 1

– Daniel Waro, le chanteur réunionnais, sera le jeudi 30 au Metronum. Il est bizarre pour un Réunionnais de se faire appeler Waro quand tout le monde là bas s’appelle Hoareau ou Payet. Ecoutez La mauvaise Réputation en créole réunionnais façon maloya.

– Présenté comme la soirée immanquable du Pink Paradize, la soirée Cabaret Freaks aura lieu le 18 mars au Bikini, avec Puppetmastaz and many more.

– J’ai gardé le pire pour la fin. Un peu comme Coluche, Didier Super est le meilleur dans le pire. Il se trouve que Didier Super est le président d’honneur du Pink Paradize 2017. La soirée d’ouverture du festival aura lieu le 16 mars à 20h au Metronum avec un Cabaret Déglingué qu’il animera entouré par un casting approprié. Des sketch impertinents, des chansons décalées, des interludes débrayées, du mauvais goût et des situations plus que douteuses… Voilà à peu près ce qui vous attend dans ce Cabaret Psychiatrique comme le Metronum n’en a jamais vu.

Pink Paradise

Et encore trois propositions pour finir :

Du 14 au 17 mars au Sorano, Antoine et Cléopatre, une version jouée et dansée de la pièce de Shakespeare, mise en scène par Tiago Rodrigues. Tiago Rodrigues est ce metteur en scène directeur du théâtre de Lisbonne qui avait cet automne présenté son Bovary, qui a été complet tous les soirs. « Les mots jouent comme les corps des danseurs : ils anticipent et amplifient leur présence, s’inscrivent dans l’espace, évoquent les lieux et les actions. Du théâtre ? Certainement. Mais aussi une chorégraphie vocale qui atteint à la fin un formidable paroxysme. Un nœud à hauteur du nombril. » Voici un lien pour un entretien de Tiago Rodrigues avec Sarah Authesserre.

Du 16 au 18 mars, le festival Les Bruissonnantes, au théâtre du Hangar, ce sont trois soirées de poésie dans le cadre de la manifestation nationale du Printemps des Poètes. Aves des habitués comme Yves le Pestipon et Sébastien Lespinasse.

Du 15 au 18 mars à 20h30 à la Cave Poésie, Jardin d’incendie, un concert poétique à partir de textes du poète portugais Al Berto, mis en scène par Sébastien Bournac, le directeur du Sorano. Al Berto est un grand nom de la poésie contemporaine portugaise. Disparu il y a tout juste vingt ans, ce poète, peintre, libraire, rédacteur littéraire, traducteur, a été influencé par Rimbaud et Genet, mais aussi par les mouvements libertaires et par la génération beatnik américaine.  

Un peu de poésie nous fera du bien, si comme moi ces derniers temps vous avez trop souvent regardé la télé.

6 mars 2017

Petit pays, je t’aime beaucoup … On connait cette belle chanson que Cesaria Evora avait faite en hommage à son pays, le Cap Vert. Sur le Rwanda, son pays d’origine, Gaël Faye a lui aussi écrit d’abord une chanson, et ensuite un livre, justement intitulés tous les deux Petit Pays. Le livre a raflé de nombreux prix et il est devenu cet automne le numéro un des ventes : Sans doute le prix Goncourt des lycéens, décerné le 17 novembre, a-t-il contribué à l’effet boule de neige – entamé, rappelons-le par le prix du roman Fnac, à la rentrée, relayé ensuite par le prix du premier roman -, mais ce n’est pas lui qui a transformé le jeune Gaël Faye en coup de cœur absolu numéro 1. Cet auteur-là a su imposer son texte très naturellement. C’est en vérité l’exemple type d’un livre qui rend service aux prix qui lui sont décernés.

Gaël Faye avec Petit Pays figurait comme notre Toulousain Magyd Cherfi avec Ma part de Gaulois sur la liste de la première sélection des Goncourt. Et comme Magyd Cherfi, Gaël Faye s’est d’abord fait connaitre comme chanteur, ce qui est au fond un signe de la qualité des auteurs de chansons de notre époque. Gaël Faye viendra chanter au Metronum le 10 mars. Et Magyd Cherfi sortira le 31 mars un nouvel album dont voici le premier titre Ayo.

La Syrie, on ne sait pas à quel moment elle va redevenir un vrai pays. L’auteur de BD Riad Sattouf nous a raconté son histoire franco-syrienne, dans les trois tomes de son Arabe du Futur, qui a eu énormément de succès, et qui reçu en 2015 le prix du meilleur album au festival de BD d’Angoulème. Son dernier album, Les cahiers d’Esther, raconte l’histoire au quotidien d’une jeune fille autour de ses dix ans. Cet album se trouve cette semaine en première position des meilleures ventes de livres toutes catégories. Riad Sattouf sera le 10 mars à 16h dans la librairie Ombres Blanches pour une rencontre-dédicace.

riad-sattouf-les-cahiers-desther

Le chanteur Wielfried Hildebrandt nous dévoile dans le magazine FrancoFans de novembre l’histoire compliquée de son père, qui se croyait français et qui était en vrai le fils d’un soldat de la Wehrmacht, du temps où l’Allemagne était un pays qui se voyait trop grand. Hildebrandt sera au Bijou le 9 mars, pour nous présenter son premier album. Voici ce qu’en dit Pol de Groeve sur le site Nos Enchanteurs. Et voici son morceau titre Les animals. Il y a aussi dans cet album la chanson L’essentiel à t’apprendre, douce ballade où le chanteur donne le meilleur conseil de vie qui soit à son enfant : écouter Georges Brassens !

Le groupe Bey Ler Bey rassemble trois musiciens (Floriant Demonsant,accordéon, Laurent Clouet, clarinette turque et Wassine Halal, darbouka, bendir) qui s’amusent à cuisiner la musique des Balkans à leur sauce un peu jazz, un peu impro. Comme si cet exotisme ne leur suffisait pas, ils invitent Erwan Kevarec, un ovni de la cornemuse écossaise, pour un concert le 9 mars à 20h30 à l’espace Croix Baragnon. Leur musique n’a visiblement pas de frontières.

Simon Abkarian est un excellent comédien, pas assez reconnu à mon goût. Il sera au TNT du 7 au 11 pour L’envol des Cigognes et du 14 au 18 pour Le Dernier Jour du Jeûne. Ma Méditerranée n’a ni frontières ni étendards, ma Méditerranée est un chant qui se murmure depuis des siècles à venir.

Je ne sais pas si je peux vous conseiller d’amener vos enfants voir le film Jason et les argonautes qui passe à la cinémathèque le 11 mars. C’est ce que j’ai fait autrefois avec les miens, ils m’en veulent encore, mais au moins, ils s’en souviennent. Les squelettes qui sortent de terre à la fin peuvent faire très peur à un enfant en dernière section de l’école maternelle. Ou alors les faire ricaner. Les Argonautes sont les héros grecs qui s’embarquèrent sur le vaisseau nommé Argo pour aller en Colchide chercher la Toison d’Or. La Colchide est le nom d’un ancien pays, à l’origine de l’actuelle Géorgie.

jason-et-les-argonautes

Le 7 mars à 19h, salle du Sénéchal, l’astrophysicien Jean-Pierre Bribing donnera une conférence sur Mars, Rosetta et l’émergence de la vie. Incroyable, mais vrai : il y en a qui ont déjà acheté un aller simple en fusée pour Mars. Et nous en avons aussi sur terre qui vivent déjà sur une autre planète.

La 16° édition du festival Flamenco aura lieu du 13 mars au 26 mars. Le flamenco est surtout la musique des  gitans, ce peuple sans un pays où ils pourraient retourner chez eux. L’affiche est faite par Anaïs Barrachina qui expose jusqu’au 31 avril à la Muse en Goguette, au 68 chemin Boudou, Launaguet.

anais-barranchina

Il peut s’en trouver parmi vous qui trouvent ennuyeux que la culture française doive autant à des immigrés de pays souvent plus petits que le nôtre. Heureusement il nous reste Rabelais. Il n’y a pas plus français que Rabelais, même si certains le trouvent quand même un peu trop rabelaisien. Rabelaisien, il l’est assurément dans le texte sur les torcheculs, tiré du chapitre XIII du Gargantua, qui fera l’objet de la prochaine conférence de Yves Le Pestipon, le 6 mars à 17h30 dans la librairie Ombres Blanches. La lecture de Rabelais demande un petit effort, mais il est largement récompensé par une forme d’ivresse provoquée par le foisonnement des mots et du langage. Je dois ce plaisir à Cavanna, fils d’immigré italien. Ma reconnaissance ne va pas jusqu’à souhaiter la victoire des Italiens dans le prochain match du tournoi. En matière de rugby, l’Italie n’est selon moi qu’un petit pays. Mais je l’aime beaucoup quand même.