1° mai 2017

Le mois de mai est le mois du Pavé. Du 2 au 6 mai, le Théâtre du Pavé programme la pièce « Propaganda – fantaisie soviétique », de et avec Jean-Pierre CacérèsPropaganda est un spectacle dans lequel l’acteur, seul en scène, convoque figures historiques et populaires. Retrouvons cette fois-ci pour en rire, les grandes figures de nos héros d’hier : les babouchkas, les sportifs, le cosmonaute, le planton du grand Mausolée, le Chœur de l’Armée Rouge, les stakhanovistes, les apparatchiks, le rouge bien sûr…, Lénine, et tous les autres. C’est juste un peu dommage que les chars soviétiques ne puissent pas venir.

Propaganda - Pavé

Mais je vois bien que vous ne m’écoutez pas. Vous avez la tête ailleurs, vous retenez votre respiration, suspendus que vous êtes au résultat du deuxième, et espérons second, tour. Je ne peux pas faire autrement que de vous parler moi aussi de cette élection, vous m’y obligez. Alors, que je vous raconte comment je me suis laissé aller à parier à trois reprises avec des proches.

J’ai parié une première fois que Mélenchon ne se retirerait pas en faveur de Hamon. Le pari n’était pas équilibré, je suis un peu gêné d’avoir si facilement gagné le prix d’un repas au restaurant.

La deuxième fois, j’ai parié que Fillon ne pouvait pas faire autrement que de se retirer, après qu’il a été mis en examen. J’ai perdu mon pari et d’ailleurs, lui aussi a perdu le sien. Sur ce coup là, j’ai promis d’aller faire de la marche à pied à la campagne pendant trois jours. Ca me coûte de quitter Toulouse pour la campagne, il ne faut pas croire.

Pour la troisième fois, j’ai parié avec mon fils que Fillon arriverait troisième. J’ai donc gagné. Qu’est ce que j’ai gagné ? C’est une surprise pour vous, vous verrez bien. Ce dernier pari m’a donné du souci. Comme il était  question, dans les derniers jours, que Mélenchon dépasse Fillon, je me suis finalement résolu à voter Fillon pour qu’il reste troisième. Et pourtant Fillon n’était pas mon premier choix. Ca a été mon vote utile à moi. J’espère que vous me comprendrez.

P.S. Je me suis amusé à simuler ce qu’auraient pu être les résultats de cette élection présidentielle, si on avait utilisé d’autres systèmes électoraux. Je vous fais passer le résultat de ces simulations. Ils sont intéressants, dans la mesure où ils montrent que les résultats dépendent beaucoup de la façon dont on compte les voix. Voici le lien vers cette Simulation présidentielle

 

 

 

Publicités

24 avril 2017

Ce pauvre Cheminade qui finit encore une fois dernier … Lui qui avait fait de l’espace, le vecteur fondamental de son engagement politique. Quelle déception pour tous mes amis du monde spatial à Toulouse et pour tous ceux de mes lecteurs qui ont massivement voté pour lui ! Il n’est pas bon de rester sur une déception, réagissez sans plus tarder en allant assister à cette conférence sur les systèmes planétaires du système solaire donnée par l’astronome Michel Blanc, le 25 avril à 18h à la médiathèque Cabanis. On aimerait pouvoir payer à Cheminade un aller simple sur la planète Mars …

La mode de la Cumbia, pour moi elle date de cette publicité pour Nescafé, avec La Colegiala, ce morceau inoubliable de Rodolfo y su Tipica. Ca date d’un temps où l’on n’avait pas encore inventé l’eau chaude. Nous avons la chance d’avoir à Toulouse quelques groupes qui maintiennent la flamme de la cumbia et de la musique colombienne. On pourrait citer La Tormenta, qui nous ont donné un concert caliente et sabroso pur sucre au Taquin il y a 15 jours. Et aussi La Ceiba, un quartet qui vient de sortir son troisième album. Ceux là seront le 27 avril à la Salle Bleue de l’Espace Croix Baragnon.  

La Ceiba

Pour la musique irlandaise, nous avons aussi la chance d’avoir Doolin’. Le magazine Trad Mag en a fait un des groupes qui a marqué 2016 : “Doolin est ce qui se fait de mieux sur la scène irlandaise dans l’hexagone”. Le groupe a publié en 2016 un album enregistré à Nashville, on les a écoutés dans le Rio Loco 2016 consacré aux Mondes Celtes. Doolin’ est programmé le 26 avril à 20h au Bikini pour 19€

Doolin

La ville de Limoux est célèbre pour son carnaval et pour sa blanquette. Elle organise du 27 avril au 1° mai un festival de Brass Band. Un Brass Band est un genre de fanfare généralement vouée au jazz de type New Orleans ou dixieland. Il comporte essentiellement des instruments de la famille des cuivres. Et justement, le slogan du festival est : Faites briller les cuivres ! Nous avons la chance d’avoir à Toulouse un grand nombre d’orchestres de jazz New Orleans et d’amateurs de cuivres.

Eux aussi amateurs de cuivre à ce qu’il parait, les Tsiganes ont enfin trouvé un village dans le Gers qui leur souhaite la bienvenue. Le festival Welcome en Tziganie aura lieu à Seissan du 26 au 30 avril. Ce “Woodstock des Voleurs de Poules”, et là c’est eux qui le disent, fête ses 10 ans avec une programmation de première. Avec par exemple Goran Bregovic le 28, et les Grecs d’Imam Baildi le 30, et un paquet de ces fameuses fanfares des Balkans.

Welcome in Tsiganie

Ce village de Seissan est aussi connu pour être la patrie de Edouard Lartet, l’inventeur de l’homme préhistorique, qui a beaucoup travaillé sur l’abri d’Aurignac. Si vous avez l’occasion de passer par Aurignac, ne ratez pas le restaurant Saint Laurans, très bon, très sympa et pas cher. Allez ensuite visiter le musée, vous y découvrirez que les Aurignaciens sont les premiers homo sapiens européens. Un vrai motif de fierté pour notre département, considérant tous les progrès que l’homo sapiens a depuis accomplis en matière d’élection.

17 avril 2017

Ca vous prendra un quart d’heure, ça vous fera plaisir, ça restera secret et pour ce coup là au moins, vous aurez fait votre devoir. Allez donc voter dimanche.

L’autre évènement culturel de la semaine à ne pas rater, c’est bien sûr la 9° édition du festival Indélébile, concentrée sur le samedi 22 de 14h à 19h, à l’espace IPN, 30 rue des Jumeaux. Indélébile est le nom de ce collectif de graphistes toulousains qui s’illustre généralement dans les manifestations alternatives et indépendantes. Dans la liste, on trouve des noms comme Junie Briffaz, Delphine Panique, Nadia Ehrman, Fräneck … pour ne citer que ceux dont je vous ai déjà parlé dans cette lettre. Coïncidence, on retrouve les illustrations de Fräneck, caractérisées par ses yeux poilus, dans le Télérama de la semaine dernière.

Fräneck Télérama

L’affiche de cette année a été faite par Megi Xexo. Je sais de source sûre que Megi Xexo a grandi à Toulouse et que ce joli nom d’artiste est son nom véritable. Megi Xexo est aussi chanteuse, voici un lien pour une de ses vidéos.

Indélébile 2017 - Megi Xexo

Du 19 au 29 avril 2017, le festival Made in Asia présente des artistes venus de plusieurs pays d’Asie : Chine, Japon, Corée, Taïwan, Singapour… Une invitation à tourner tous nos regards vers ces « Ailleurs » pour approcher et comprendre les réalités d’une Asie contemporaine en perpétuelle effervescence. Invitation spécialement valable donc pour ceux d’entre vous qui sont complètement à l’ouest. J’ai relevé pour les plus blasés deux propositions musicales exotiques :

  • le 19 avril au Metronum, Le Vent des Royaumes, qui mélange l’orchestre baroque Les Passions avec un chanteur diphonique et des instruments mongols.
  • Fusions japonaises avec des instruments anciens et oubliés, le jeudi 20 avril à midi trente, gratuit, dans le cadre de la Pause musicale de la salle du Sénéchal.

Vue plongeante sur la ville de Kunming - Philippe Pataud Célérier

Vue plongeante sur la ville de Kunming

Sylvain Rifflet et Pulcinella seront le 21 avril sur la scène de la salle Nougaro. Sylvain Rifflet a reçu une Victoire du Jazz pour son album « Mechanics ». On ne présente plus Pulcinella, ce quartet toulousain amené par Ferdinand Doumerc qui nous propose depuis 13 ans un jazz mâtiné de surprises. Pulcinella vient de sortir 3/4 d’once, son nouvel album.

Le 21 avril encore, Emel Mathlouthi sur la scène du Metronum, dans le cadre du festival Toucouleurs. Chanteuse tunisienne, elle a incarné la révolution de velours avec son hymne « Kelmti Horra ».  Pour Télérama, « sa force imprécative est saisissante ».

Les Leçons de Jazz se poursuivent sans relâche, ne faites pas d’impasse sur le programme. La prochaine leçon portera sur le saxophone et sera dispensée le 19 avril par Some Sax au Taquin. Dans une configuration soprano, alto, ténor, baryton, Somesax vous proposera d’échanger autour de ces différents instruments, avec leur caractéristique et leur singularité.

Le président Trump a pu être élu en nous disant que « le réchauffement climatique est un canular inventé par les Chinois pour affaiblir l’économie américaine ». En réponse à ses multiples positions antisciences, la Marche pour les Sciences mobilisera le 22 avril 2017, Jour International de la Terre, près de 300 défilés à travers le monde entier, et 13 villes en France dont Toulouse. Rendez-vous le samedi 22 avril à 14h à la Prairie des Filtres. Quand on n’a pas de tête pour voter, il faut avoir des jambes.

10 avril 2017

Si on était en vacances, quelqu’un me l’aurait sûrement dit. Et mon entourage m’aurait accablé, comme à chaque fois, d’une recrudescence de corvées. Pourtant, l’actualité culturelle de la semaine est plutôt creuse.

Vous avez probablement appris que le Centre Culturel de la rue Croix Baragnon allait être mis en vente. Et avec lui, la Salle Bleue. Que de souvenirs attachés à cette salle mythique, encombrée d’un pilier qui empêche de bien voir la scène … Les Humanophones y sont programmés le jeudi 13 avril à 20h30. Ce quintet porté par Rémi Leclerc est, comme son nom l’indique, exclusivement basé sur des percussions corporelles et des voix. On y trouve entre autres Leila Martial, cette chanteuse acrobate vocale dont je vous ai déjà parlé. Peut-être une des dernières occasions pour qui n’a pas encore vu cette salle …

Le Fil à Plomb vient d’être rénové et ne devrait donc pas fermer de sitôt. Cette salle du quartier Arnaud Bernard voisine avec des adresses comme La Kasbah, Le Brueghel, L’Esquinade, La Maison Blanche et j’en passe. Du 11 au 15 avril, elle accueillera la pièce Le Gardien écrite par Harold Pinter. Peut-être une des dernières occasions pour qui n’a pas encore vu cette pièce … Là, je crois que c’est pour moi.

Le Gardien - Fil à Plomb

Il y a dans cette ville une guerre pour rire, une guerre entre deux festivals concurrents. Le festival du Printemps du Rire existe vaillamment depuis maintenant 22 ans. Il s’est retrouvé cette année en difficulté à la suite du choix de la mairie de Toulouse de lui couper ses subventions. L’affaire est traitée par les avocats au tribunal, ça ne rigole plus. La mairie soutient désormais un autre festival, Les Fous Rire de Toulouse, qui a été monté il y a trois ans de ça par les Chevaliers du Fiel.

Heureusement pour lui, Le Printemps du Rire a trouvé en décembre un plan B avec le soutien du Conseil Départemental de Haute-Garonne. Le Printemps du rire se déroulera cette année du 22 avril au 6 mai. Le festival programme une cinquantaine de représentations, réparties sur l’ensemble du territoire, un peu sur le principe de Jazz sur son 31. On y trouve des gens peut être connus de vous mais pas de moi. L’équipe a pour ambition de « répandre le rire universel d’existence » et prétend que ce festival « est en passe de devenir le plus grand festival d’humour », ce qui est peut être déjà un trait d’humour en soi.

Le festival concurrent Les Fous rire de Toulouse se déroulera lui du 10 au 12 mai. Nous aurons à ce moment là élu un nouveau président. J’espère que l’on aura encore envie de rire.

Rions un peu - Rémi Malingrey

Les Chevaliers du Fiel nous disent « on aimerait que ce soit vraiment un festival avec une très bonne renommée nationale et on espère que ce sera un moment qui compte, comme il peut y avoir — soyons ambitieux — Les Francofolies ou Le Printemps de Bourges. Qu’il devienne un grand rendez-vous de l’humour ». C’est dans le cadre de ce festival que la finale du championnat du monde de cassoulet aura lieu au Rex le 17 mai. On trouvera également à boire et à manger dans les artistes programmés. J’ai relevé les rendez-vous suivants :

Didier Super, le 10 mai. Il faut l’avoir vu au moins une fois dans sa vie, c’est un phénomène.

Gaétan, dans son spectacle Ma Vie de Grenier, le 12 mai. Membre du collectif Carnage Productions, Gaétan est un personnage qui nous fait rire tellement on le plaint. On a pu le voir récemment au Grand Rond et au festival de Ramonville. Ne le ratez pas une fois de plus.

Gaétan

Kyan Khojandi le 16 mai. Celui là est connu pour être le créateur du programme Bref, diffusé sur Canal de 2011 à 2012. Dans la vie, au début on naît, à la fin on meurt. Entre les deux il se passe des trucs, bref c’est l’histoire d’un mec entre les deux.

– Kheiron le 18 mai. Acolyte de Khojandi, il a fait récemment un film Nous trois ou rien sur l’histoire vraie de la vie de son père qui a quitté l’Iran en 1984 pour fuir le régime de l’ayatollah Khomeini. Il a trouvé le moyen de rire de ses malheurs.

Sans vouloir vous coller des trucs supplémentaires à faire pendant ces vacances, je vous conseille quand même de réserver.

3 avril 2017

On sait ce que l’ancêtre de Brassens pensait de la musique militaire, qu’il écoutait en se tapant le cul par terre. On ne sait pas ce qu’il aurait pensé du free jazz. Pour la plupart des gens, ce type de musique reste malheureusement une musique méconnue. Le free jazz a marqué les années 70 en France. Il a élargi le territoire de la musique avec ce mélange de liberté, d’improvisation, d’expérimental, d’inclassable … et d’émotion. On retrouve ce mélange dans les musiques aventureuses que propose depuis 15 ans maintenant l’association Un Pavé dans le Jazz, portée par la passion de Jean Pierre Layrac. Un Pavé dans le Jazz s’associe à Freddy Morezon pour fêter ses 15 ans d’existence lors d’un weekend-évènement au Théâtre du Pavé, les samedi 8 Avril et dimanche 9 avril.

Un Pavé dans le Jazz

Dans la riche programmation du weekend, on retrouve des noms connus, habitués de la scène jazz de Toulouse, comme Robin Fincker, Paul Rogers, Fabien Duscombs, Marc Démereau … on ne peut pas les citer tous. On a vu ces musiciens dans des groupes modulables à géométrie variable, autant de familles recomposées au gré de leurs envies de liberté et d’échange. Vous vous demandez peut être s’ils prolongent ces échanges libertaires par un échangisme libertin ? Cela ne nous regarde pas.

Le programme du dimanche se conclura avec la formation In Love WithSylvain Darrifourcq (batterie) se présente en chef d’orchestre et propose un répertoire vif, acéré, écrit sur mesure pour les archets tendres mais non moins redoutables de Théo (violon) et Valentin (violoncelle) Ceccaldi.

Théo Ceccaldi est la coqueluche du moment. Musicien français de l’année 2016 pour Jazz Magazine : le violoniste par sa fougue, son lyrisme et son insatiable boulimie créative est une des personnalités les plus emblématiques du nouveau jazz français. Et voici ce que dit de lui Bruno Pfeiffer dans son blog Ca va jazzer.

Dans ce même blog, on trouve cet article sur Joëlle Léandre et Théo Ceccaldi à propos de leur disque en duo Elastic : La briscarde de la contrebasse avait très tôt senti la fibre hors-classe du jeunot au violon et avait recruté Théo dans son Tentet «Can You Hear Me».

Et justement, Un Pavé dans le Jazz programme Joëlle Léandre avec son Tentet «Can You Hear Me» le dimanche 14 mai à 18h aux Abattoirs. Douze euros pour 10 musiciens, et quels musiciens ! Je vous conseille de réserver, ce pourrait bien être complet.

La Justice sera la prochaine thématique proposée par la Cinémathèque du 28 mars au 31 mai. Comme par hasard, juste avant les élections …  On voit bien qu’il y a là une absence de preuve manifeste au fait qu’un cabinet rose n’existe pas ! On y verra surtout des histoires de crimes et de meurtres, ça nous changera des histoires de détournement de fonds publics, abus de biens sociaux, trafic d’influence et escroquerie aggravée. Christian Authier nous propose ici une bonne sélection parmi tous ces films.

Pour sa dernière production à la co-direction du TNT, Laurent Pelly met en scène Les Oiseaux d’Aristophane du 18 avril au 13 mai. Ecrite en 414 avant JC, la pièce raconte l’histoire de deux Athéniens révoltés par la corruption et le comportement des puissants. Comme par hasard … En partenariat avec le TNT, la Cinémathèque programme le 22 avril Le Satyricon de Fellini, ça ne se rate pas. Entre orgies et mascarades, à l’époque décadente de la Rome néronienne. Le récit de Pétrone, tout comme ceux d’Aristophane, tout en dénonçant l’amoralité et la corruption des mœurs de l’époque, gardait un ton désinvolte. Fellini y a trouvé un terrain pour exacerber le vice des deux héros, parcourant des endroits fantastiques, peuplés de personnages sortis d’une antique cour des miracles.

Satyricon - Fellini

Adam Laloum est ce pianiste d’origine toulousaine, la trentaine, qui a été désigné soliste instrumental de l’année aux dernières Victoires de la Musique. On pourra l’entendre à deux reprises à la Halle aux Grains comme soliste de l’ONCT : le 7 avril dans le concerto n°9 de Mozart, et le 16 juin dans le 2° concerto de Brahms. Je ne suis pas certain qu’il reste beaucoup de places …

Ce sont deux groupes de filles, qui chantent a capella ou presque des polyphonies pour la plupart traditionnelles. Les unes côté musiques du monde, ce sont Las Bertitas, elles seront du 4 au 8 avril au Grand Rond, en apéro-concert gratuit. Les autres côté musique occitane, ce sont Cocanha, elles seront le 5 avril à la Cave Poésie pour la sortie de leur nouvel album.

Samedi dernier, je suis allé à la rencontre de Terreur Graphique, ce dessinateur qui fait un strip toutes les semaines dans Libération. Son travail a été rassemblé dans un album Ces gens Là qui est vraiment très bien. A l’occasion de cette rencontre, il a pris le pari d’utiliser pour son prochain strip la situation où il se trouvait là, assis à une table, avec une intervieweuse et un rétro-projecteur. En voici le résultat. Il nous a dit aussi que le plus dur, c’est de trouver une chute pour ses histoires.

Terreur Graphique - Benito Ramon