3 avril 2017

On sait ce que l’ancêtre de Brassens pensait de la musique militaire, qu’il écoutait en se tapant le cul par terre. On ne sait pas ce qu’il aurait pensé du free jazz. Pour la plupart des gens, ce type de musique reste malheureusement une musique méconnue. Le free jazz a marqué les années 70 en France. Il a élargi le territoire de la musique avec ce mélange de liberté, d’improvisation, d’expérimental, d’inclassable … et d’émotion. On retrouve ce mélange dans les musiques aventureuses que propose depuis 15 ans maintenant l’association Un Pavé dans le Jazz, portée par la passion de Jean Pierre Layrac. Un Pavé dans le Jazz s’associe à Freddy Morezon pour fêter ses 15 ans d’existence lors d’un weekend-évènement au Théâtre du Pavé, les samedi 8 Avril et dimanche 9 avril.

Un Pavé dans le Jazz

Dans la riche programmation du weekend, on retrouve des noms connus, habitués de la scène jazz de Toulouse, comme Robin Fincker, Paul Rogers, Fabien Duscombs, Marc Démereau … on ne peut pas les citer tous. On a vu ces musiciens dans des groupes modulables à géométrie variable, autant de familles recomposées au gré de leurs envies de liberté et d’échange. Vous vous demandez peut être s’ils prolongent ces échanges libertaires par un échangisme libertin ? Cela ne nous regarde pas.

Le programme du dimanche se conclura avec la formation In Love WithSylvain Darrifourcq (batterie) se présente en chef d’orchestre et propose un répertoire vif, acéré, écrit sur mesure pour les archets tendres mais non moins redoutables de Théo (violon) et Valentin (violoncelle) Ceccaldi.

Théo Ceccaldi est la coqueluche du moment. Musicien français de l’année 2016 pour Jazz Magazine : le violoniste par sa fougue, son lyrisme et son insatiable boulimie créative est une des personnalités les plus emblématiques du nouveau jazz français. Et voici ce que dit de lui Bruno Pfeiffer dans son blog Ca va jazzer.

Dans ce même blog, on trouve cet article sur Joëlle Léandre et Théo Ceccaldi à propos de leur disque en duo Elastic : La briscarde de la contrebasse avait très tôt senti la fibre hors-classe du jeunot au violon et avait recruté Théo dans son Tentet «Can You Hear Me».

Et justement, Un Pavé dans le Jazz programme Joëlle Léandre avec son Tentet «Can You Hear Me» le dimanche 14 mai à 18h aux Abattoirs. Douze euros pour 10 musiciens, et quels musiciens ! Je vous conseille de réserver, ce pourrait bien être complet.

La Justice sera la prochaine thématique proposée par la Cinémathèque du 28 mars au 31 mai. Comme par hasard, juste avant les élections …  On voit bien qu’il y a là une absence de preuve manifeste au fait qu’un cabinet rose n’existe pas ! On y verra surtout des histoires de crimes et de meurtres, ça nous changera des histoires de détournement de fonds publics, abus de biens sociaux, trafic d’influence et escroquerie aggravée. Christian Authier nous propose ici une bonne sélection parmi tous ces films.

Pour sa dernière production à la co-direction du TNT, Laurent Pelly met en scène Les Oiseaux d’Aristophane du 18 avril au 13 mai. Ecrite en 414 avant JC, la pièce raconte l’histoire de deux Athéniens révoltés par la corruption et le comportement des puissants. Comme par hasard … En partenariat avec le TNT, la Cinémathèque programme le 22 avril Le Satyricon de Fellini, ça ne se rate pas. Entre orgies et mascarades, à l’époque décadente de la Rome néronienne. Le récit de Pétrone, tout comme ceux d’Aristophane, tout en dénonçant l’amoralité et la corruption des mœurs de l’époque, gardait un ton désinvolte. Fellini y a trouvé un terrain pour exacerber le vice des deux héros, parcourant des endroits fantastiques, peuplés de personnages sortis d’une antique cour des miracles.

Satyricon - Fellini

Adam Laloum est ce pianiste d’origine toulousaine, la trentaine, qui a été désigné soliste instrumental de l’année aux dernières Victoires de la Musique. On pourra l’entendre à deux reprises à la Halle aux Grains comme soliste de l’ONCT : le 7 avril dans le concerto n°9 de Mozart, et le 16 juin dans le 2° concerto de Brahms. Je ne suis pas certain qu’il reste beaucoup de places …

Ce sont deux groupes de filles, qui chantent a capella ou presque des polyphonies pour la plupart traditionnelles. Les unes côté musiques du monde, ce sont Las Bertitas, elles seront du 4 au 8 avril au Grand Rond, en apéro-concert gratuit. Les autres côté musique occitane, ce sont Cocanha, elles seront le 5 avril à la Cave Poésie pour la sortie de leur nouvel album.

Samedi dernier, je suis allé à la rencontre de Terreur Graphique, ce dessinateur qui fait un strip toutes les semaines dans Libération. Son travail a été rassemblé dans un album Ces gens Là qui est vraiment très bien. A l’occasion de cette rencontre, il a pris le pari d’utiliser pour son prochain strip la situation où il se trouvait là, assis à une table, avec une intervieweuse et un rétro-projecteur. En voici le résultat. Il nous a dit aussi que le plus dur, c’est de trouver une chute pour ses histoires.

Terreur Graphique - Benito Ramon

Publicités

Un commentaire sur “3 avril 2017

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s