28 mai 2018 – Printemps du Forró

De source bien informée, on me dit que Toulouse est le meilleur endroit en Europe pour danser le forró. C’est là qu’il y aurait le plus de musiciens, de danseurs, de bars forró-friendly … bref d’effervescence.

L’apogée de ce bouillonnement, c’est le Printemps du Forró. Depuis sa 1° édition en 2015, La Vie en Rose vous parle de ce festival, mais là,  pour la 4° édition, vous avez carrément droit à un numéro spécial.

On ne va pas vous réexpliquer ce qu’est le forró  (regardez ici),  ni où on peut le danser à Toulouse : vous n’aviez qu’à suivre !

Vous pouvez quand même vous rattraper sur le site de la nouvelle association Simbora « Forró à Toulouse et en Occitanie » : toute l’année, tout sur le forró dans la région.

Cette année le Printemps du Forró s’étalera du 30 mai au 3 juin. Film, bals sauvages sur les places toulousaines, concerts, stages, danses, afters, artistes venus en direct du brésil : la programmation est copieuse.

Primtemps du Forro - Affiche

En fait, on commencera dès le mardi 29 mai avec du cinéma, ça pourra même plaire à ceux que danser n’emballe pas. L’American Cosmograph projette « Moro no Brasil », un road movie groovy dont le coeur bat au rythme cadencé des musiques brésiliennes. La bande annonce fait furieusement penser à Buena Vista Social Club.

Cette année, l’instrument phare du festival sera l’accordéon à 8 basses (oito baixos) et, comme au Brésil on ne s’embête pas avec les noms de scène, l’invité d’honneur est Heleno … dos Oito Baixos !

A Toulouse, ça pourrait donner Corentin de l’Accordéon, Lola de la Rabeca, Elisa du Cavaquinho ou Victor de la Zabumba, mais ça ne se dit pas. C’est bien dommage…

Corentin Restif - Jean LucCorentin Restif

Heleno qui vient du Pernambuco (Nordeste du Brésil), retrouvera sa fille Lenilda Verissimo de Moraes, incontournable chanteuse des scènes forró toulousaines. Ce sera la tête d’affiche de la grande soirée du samedi 2 juin à la MJC du Pont des Demoiselles avec les groupes Maracaju, Aladé et Léo Corréa e o forró Bacana

Parmi les autres temps forts du festival, un bal fou de forró. le jeudi 31 mai avec l’explosif Coletivo Mandacaru.

Le vendredi 1° juin, sous les étoiles du parc St Exupéry, on mixera les cultures nordestine et occitane dans un  bal géant avec Maracatu Naçaõ Oju Oba, la Pifada, Marie Constant et ses accordéons diatoniquesForró Magnetico et le duo d’accordéonistes Brotto-Milleret. Brotto, c’est ce que le Lot  a produit de meilleur depuis le cabécou.

Et le dimanche 3 juin, fin en apothéose : capoeira, roda de côco, cavalho marino et bal avec le collectif du forró toulousain. On ne sait pas encore qui c’est mais, comme je vous l’ai dit au début, ils sont nombreux…et ils mettent le feu !

Pour la mise en bouche, le teaser vous présente l’édition 2018 mais un teaser c’est de la propagande, si vous voulez vraiment savoir comment ça va se passer, regardez plutôt le résumé de l’an passé.

Et si ça vous rend dingue de forró, la billeterie en ligne est ouverte.

Où ça se passe et à quelle heure ? Je vois que vous avez déjà oublié que je vous ai donné le détail de la programmation.

Simbora !

28115330799_9d8156551c_o

Printemps du forró 2017 (© Céline Lajeunie)

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s